Evènement : Pardon de STE ANNE D'AURAY

pelerinage.jpg
Date: 26 juillet 2017

Bienvenue à Sainte-Anne d'Auray, premier lieu de pélerinage breton, où Sainte Anne, la grand-mère de Jésus, apparut à un laboureur, Yvon Nicolazic, et lui dit en breton : "Me zo Anna mamm Mari". «Je suis la mère de Marie".

C’était le 25 Juillet 1624, veille de la fête de Sainte Anne. Le 7 mars suivant, suite à l’appel de Sainte Anne, Yvon Nicolazic découvre dans son champ du Bocenno une statue de Sainte Anne venant d’une vieille chapelle tombée en ruine. C’était le signe authentifiant la vérité des apparitions.

Dès le lendemain, les pèlerins sont venus en foule dans ce lieu appelé à l’époque « Keranna », c'est-à-dire : le village d’Anne, preuve que Sainte Anne était honorée en ce lieu avant les apparitions comme l’indiquent les pierres de l’ancienne chapelle au milieu desquelles fut découverte la statue.

A presque 400 ans d’existence, le pèlerinage garde toute sa vitalité en voulant rester fidèle au message du ciel donné ici et en répondant aux appels, aux demandes, aux exigences et aux besoins des pèlerins d’aujourd’hui.

Parmi les millions de pèlerins venus ici depuis 1625, le plus célèbre est le Bienheureux Jean-Paul II, pèlerin de Sainte-Anne d’Auray le 20 septembre 1996. Il a actualisé le message devant les 160.000 pèlerins venus le rencontrer ici lors de la messe et a donné un message d’encouragement aux jeunes familles rassemblées l’après-midi dans le parc du mémorial.

Sainte-Anne d’Auray est un lieu de rassemblement, de ressourcement, d’espérance, de réconfort.

Bienvenue à tous à Sainte-Anne d’Auray.